Menu
ASFIYAHI RADIO ASFIYAHI RADIO

Asfiyahi TV Leeru Tivaouane

S'il m'était donné de parler de Cheikh Al Makhtoum


S’il m’était donné de parler de CHEIKH - AL MAKHTOUM
La première chose que je ferais, c’est d’aller m’inscrire dans le plus grand institut de langues pour parfaire ma maîtrise de la langue dont j’userai.
J’éplucherais le moindre recoin des secrets que cache la langue pour user des plus beaux mots
Je me ferais faire un formatage de cerveau pour distiller les mots dont j’userai à leur juste valeur
J’enquêterai ses plus proches pour ne point m’hasarder à glisser sur des inconvenances par rapport à sa noble personne
J’implorerais le Tout Puissant de me pourvoir des substituts les plus beaux qu’un être d’exception puisse avoir
J’emprunterais le stylo d’or du Sultan de Bahrein et son carnet en papier ignifugé
J’irais au milieu des îles Fidji où la quiétude est sans commune mesure
J’écouterais le doux chant des corbeaux qui m’inspireront
J’écrirais quand il ferait jour, quand il ferait nuit, qu’il vente ou quand il neigerait
J’écrirais quand le temps sera doux, chaud ou brumeux où mes réflexions prendront la teinte de ces différences,
J’écrirais au beau milieu de la nuit quand âme ne vive exceptées les étoiles qui scintillent à des milliers de miles et qui semblent vouloir m’accompagner de leur beauté dans ce lointain vide
Un malin plaisir, je me ferais que de repenser à l’image de Platon, la beauté des Anges que j’assimilerais à la beauté que l’écriture sur Cheikh doit s’accommoder
Ma prétention ne serait pas grande, car je ne connais point la dimension de cette âme
Je m’attarderais à parler de son discours, de sa quintessence, qui semble se détacher à des années lumières de ceux qu’on nous rabat usuellement
De son sourire si signifiant et beau à la fois, de sa mesure quand d’autres se livrent à des rhétoriques sans contenue majeure
Je parlerais de sa présence qui s’apparente à un géant au milieu de nains, tant l’attraction qu’il suscite ressemble à celle de papillons attitrés par une fleur merveilleusement odorante,
Je parlerais de sa voix si occupante qui semble venue d’ailleurs quand à son adresse au peuple et fidèles
Je parlerais de son verbe d’où tout mot trouve son contexte, sans parler de sa conséquence,
Je sais auparavant que ces substituts dont j’userais ne caractériserons point l’aura de cette âme sublime et si distincte, que ce ne serait point ma faute si le français n’a a pas créé de mots plus appropriés pour sa personne
J’userais de tous le temps qu’offre la conjugaison pour signifier son inscription et dans le présent, et dans le passé et dans le futur, car ayant un vécu et une plénitude de vie sacrifiée par ses rencontres avec d’éminentes personnes de tous temps,
Je n’userais pas d’hyperboles pour le qualifier comme tant font des êtres qu’ils chérissent, car sa vie ne se base pas sur des «Kemtanes» et autres extravagances et ouïe dire
Je n’userais pas d’allitérations pour me répéter pour une personne sur qui on peut faire un livre d’une épaisseur du livre « Guiness »
Je ne ferais pas le focus sur ses actes, vu que son caractère énigmatique et sa hauteur voudraient que l’on se passât de racontars subjectifs en soit
Je parlerais encore de la plénitude de sa vie qui lui donne l’impression d’avoir vécu même les âges farouches de Rahan ; tant il est vrai qu’il semble parfois être d’une époque et d’un milieu différents
Et pour commencer, je demanderai au TOUT PUISSANT de nous laisser encore des ans cheminer avec ce cher être d’une importance inégalée
Je parlerais de ses conversations mystiques dont IL ne raconte qu’une infime partie
S’il m’était donné de parler de Cheikh, je leur dirai d’aller voir Serigne Moustapha qui, en soit je crois se positionne comme l’être le plus approprié et le plus légitime à faire ct exercice
Alors, S’il m’était donné de parler de Cheikh Je, je, je, je, je ne dirais rien, je prierais pour sa longévité, c’est plus sûr.
David 774589989


Asfiyahi.TV, la suite logique de Asfiyahi.Org

Pionnier de l'information en continu sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal, particulièrement la Hadara Malikia de Tivaouane, Asfiyahi edité par le Studio PiccMi, après sept (7) ans de présence web et de production de contenu de qualité à travers son portail www.asfiyahi.org, lance officiellement sa chaine de télévision et de radio ASFIYAHI TV et FM, afin de répondre aux nouveaux défis du numérique, et faire de ses millions de lecteurs, des millions de téléspectateurs et d'auditeurs. 

Facebook
YouTube
Twitter
Mobile